Skip to content
octobre 19, 2014 / Food Investigatrice

#NYC: Day 3, Wednesday

On attaque ce billet par le récit du 3ème jour de notre séjour new yorkais. Cette journée était dédiée au shopping! Pour éviter de payer la taxe de la ville, direction l’outlet! Ce sont des magasins d’usine où les prix sont cassés, voire sacrifiés. Bien sûr, cela entend qu’on n’a pas accès à la dernière collection en cours.

Le plus proche de New York est celui de Woodbury Common. Pour s’y rendre, pas besoin de louer une voiture ou de prendre le train, des cars de tourisme partent de Times Square chaque jour, suffit de réserver son billet.

Vu la chaleur qu’il régnait ce jour-là, on était bien contents de ne pas être en ville. Las, en fin de journée la chaleur a laissé place à une pluie torrentielle. Aux US, où on aime bien être alarmistes, on reçoit alors une notification sur son Smartphone qui ne fait pas du tout flipper où l’on vous dit de rester chez vous et de préparer un sac au cas où. #toutvabien

Rentrés le soir pour dîner, mon ami avait réservé un restaurant « surprise ». Bon autant dire qu’un mois avant j’avais trouvé qu’il s’agissait du River Café.

River Café

Contrairement à ce que son nom indique, il s’agit d’un restaurant plutôt chic voire guindé (comprenez clientèle liftée et âgée).

Le gros plus du restaurant est sa baie vitrée offrant une vue sur tout Manhattan. Tout comme au restaurant La Tour d’Argent à Paris où la vue sur Notre-Dame est réservée aux riches & connus, les tables vers la baie vitrée sont réservées aux habitués. Premier gros point négatif: le jugement à la tête du client.

Quant à nous nous avions une banquette, nous étions plutôt confortables il faut dire.

Côté service, c’était la débandade. Ce que je pensais être un maître d’hôtel est venu nous amener le menu puis a filé pour revenir 10 minutes plus tard pour nous demander notre choix. Bon…pas d’explication ni recommandation alors. On ne l’a pas revu, on a ensuite eu droit à une enfilade de serveurs différents pour nous amener/ débarrasser les assiettes et nous alimenter en pain. Mention spéciale au sommelier néanmoins, qui a su parfaitement cibler notre besoin et notre budget. Faut le garder celui-la.

20140703_012855147_iOS

Dans l’assiette, là c’était du sérieux. Je ne saurai vous montrer une photo de chacune de nos assiettes mais c’était tout simplement divin. La plupart des produits servis viennent de producteurs américains, jusqu’au plateau de fromages. Honnêtement, je ne m’attendais pas à une si belle qualité de produits.

Techniquement c’était maîtrisé, je vous laisse juger par le homard décarcassé, on dirait qu’il a toujours vécu sans!

20140703_011258677_iOS

En cuisine, les chefs semblent changer régulièrement, essentiellement car le restaurant sert de vitrine aux jeunes pépites pleines d’avenir. En date: Brad Steelman aux commandes qui leur a permis de (re?)trouver leur étoile Michelin cette année.

Le dîner fini nous sommes sortis pour admirer la vue et c’est là que mon ami est devenu mon fiancé, faisant sa demande en mariage! #minutegirlie

20140703_023731731_iOS

Adresse

1 Water St
Brooklyn, NY 11201

 

Une troisième journée riche en événements donc, qui ont continué je vous rassure, la suite au prochain billet!

 

octobre 14, 2014 / Food Investigatrice

NYC: Day 2, Tuesday

Notre deuxième jour nous nous sommes bien entendus levés à l’aube à cause du décalage horaire – et de la chaleur.

Comme évoqué, notre quartier regorgeait de bonnes adresses, d’ailleurs en aparté culture nous pouvions voir le New Museum sur Bowery de notre fenêtre, chouette musée à faire si vous ne connaissez pas (attention art moderne – équivalent au Palais de Tokyo je dirais).

Pour bien commencer la journée nous avons commencé par un café chez the Butcher’s Daughter.

The Butcher’s Daughter

C’est l’adresse « healthy » dans toute sa splendeur. On vous y sert des jus « cleansing » à toutes les sauces, tout est bien évidemment « organic » et vous y trouverez un large choix de cafés. Las, le renouveau du café filtre à coup de Chemex n’a pas encore eu lieu à NYC, vous aurez encore droit au jus de chaussettes si vous souhaitez un café long.

Si vous avez envie de manger du « fat » n’oubliez pas qu’on est aux US donc vous pourrez manger des oeufs brouillés et du lard sur du pain beurré & toasté sans souci.

J’avais pris connaissance de l’enseigne via le magnifique livre « the Edible Selby » et la blogueuse mode Garance Doré en avait remis une couche, ce qui avait fini d’attiser ma curiosité.

Mais le gros de l’affaire de l’établissement c’est le lieu en lui-même: ils ont mis le paquet sur le côté nature où le style indus rencontre la ferme. C’est jeune, c’est branché et bien évidemment aux heures de pointe c’est bondé. A 9h un mardi on était plutôt tranquilles :p

20140701_123004534_iOS 20140701_123020055_iOS 20140701_123055890_iOS 20140701_125957856_iOS

Adresse

19 Kenmare St
New York, NY 10012

 

Pour déjeuner, changement de quartier direction Hell’s Kitchen où j’avais en tête de découvrir un lieu récemment ouvert: Gotham West Market. Le quartier de Hell’s Kitchen connait un réel renouveau et centralise un bon paquet d’adresses tendance où tout South Manhattan accourt. Pour la minute culture sachez que c’est le quartier où vivait Vito Corleone dans le Parrain.

Ce marché couvert est situé au rez-de-chaussée d’un immeuble récemment construit ayant vocation à abriter des condos (comprenez appartements de luxe). On n’y va certes pas pour faire ses courses mais pour s’y restaurer, une quinzaine d’enseignes y sont présentes, du burger aux bar à huîtres en passant par les ramen.

Ivan Ramen Slurp Shop

Dans ce marché, une enseigne à ramen comme son nom l’indique. Réputés sur Internet comme faisant partie des meilleurs de la ville, vous imaginez bien mon enthousiasme. C’était bon c’était frais, et cela avait le mérite d’être abordable, pas de déception il faut dire. Après vous conviendrez qu’il est délicat de « surprendre » avec un plat aussi basique.

20140701_161233518_iOS 20140701_161605002_iOS 20140701_164753441_iOS

Adresse

600 11th Ave
New York, NY 10036

 

Durant l’après-midi on s’est baladés sur la High Line, équivalent à notre promenade plantée parisienne mais bien évidemment en 10 fois plus long. On a traîné dans le quartier du Meatpacking devenu complètement inabordable puis on est rentrés tranquillement, abattus par la chaleur.

Pour le dîner, j’avais envie de tester un bon steakhouse. Après avoir épluché des dizaines de classements, on a opté pour le restaurant Costata.

Costata

Qui dit bon steakhouse dit viande de qualité et donc $$$. Mais alors à NYC on ne blague franchement pas sur les prix. Autant dire que ce type d’établissements n’est pas abordable.

Costata ne déroge pas à la règle. Le lieu est assez chic, peuplé de businessmen et d’américaines liftées qui parlent fort; pour la discrétion on repassera. Dans les restaurants, prévoyez la petite laine même en pleine chaleur. J’ai pu constater que plus les restos sont chers, plus la clim est à donf. Allez comprendre…

Au regard des prix du menu, on s’est dits que foutus pour foutus, autant prendre le plat qui claquait le plus, surtout que 100% du boeuf servi est du black angus mâturé à 40 jours. Nous sommes donc partis sur le Tomahawk Ribeye pour 2. Ajoutez-y quelques accompagnements et sauces pour marier le tout. A réserver pour les gros appétits comme nous ;)

Alors oui c’était bon, mais le rapport qualité-prix était douloureux, je m’attendais tout de même à plus de saveur dans la viande en ayant déjà mangé de la meilleure sans que ce soit du black angus. Convertis en € le dîner nous a coûté 180€ à 2…avec une demi-bouteille de vin, sans entrée ni dessert.

En somme, une expérience que je ne suis pas sûre de recommander au regard de l’enjeu financier.

20140702_001804587_iOS 20140702_005541290_iOS

Adresse

206 Spring St
New York, NY 10012

 

Après tout ça? On n’avait plus de place pour rien soyons honnêtes. Mais je vous rassure, on a continué à manger pendant notre séjour. On en reparle très vite!

octobre 13, 2014 / Food Investigatrice

NYC: Day 1, Monday

Nous avons atterri un lundi en fin de matinée. Pour rejoindre l’appartement on a pris l’option « transports en commun » et autant dire que le voyage fut aussi agréable que de rejoindre Paris depuis Charles De Gaulle.

On a finalement pu poser nos pénates vers 14h et on est ressortis avec un objectif: se restaurer. On avait tellement l’estomac dans les talons qu’on est rentrés dans le 1er spot sympa du quartier et on a vite réalisé que notre quartier était GE-NIAL!

Tacombi

A NYC, c’est évidemment beaucoup plus facile de manger des tacos qu’à Paris, au regard de la forte communauté mexicaine. Tacombi est une enseigne mexicaine servant principalement des tacos et des bières en bouteille d’un litre. Et contrairement à Paris c’est gigantesque! C’est ce que j’adore des « grandes » villes: on n’a pas à tenir dans des mouchoirs de poche comme ici (citons par exemple la Candelaria).

Tacombi a pris place dans ce qui semble être un ancien garage et sert de la cuisine fraîche toute la journée durant. Côté saveurs ils ont pas mal adapté au goût américain ie mollo sur les goûts « forts ». Du coup ça manque peut-être un peu de punch. Mais disons qu’ils se rattrapent pas mal sur la coolitude du lieu où on pourra facilement se retrouver en bande de potes.

Leur site est assez bien fichu, cela vous donne un bon aperçu du spot.

En tout cas ce fut une parfaite introduction à notre séjour new yorkais!

20140630_195303136_iOS 20140630_195308085_iOS 20140630_195938434_iOS 20140630_200014331_iOS

Adresse

267 Elizabeth St
New York, NY 10012

A 19h autant dire qu’on était plus que rincés et on n’avait aucunement la force de se rendre dans un resto, et encore moins de prendre le Métro. Mais le Dieu du Supermarché américain se trouvait à 2 blocks de notre appart: Whole Foods.

Whole Foods

Connaissez-vous Whole Foods? Il s’agit d’une enseigne de supermarchés américains vendant des produits locaux (principalement issus du territoire américain) et bio ie « organic » comme disent nos amis ricains. Contrairement au marché français où on a l’impression d’être un hippie ou un control freak de la bouffe dès quon rentre dans ce type d’endroits, ici tout y est beau on a envie de tout acheter et…tout coûte 3 fois plus cher que chez Wal Mart.

Pour vous donner une idée de prix, on en a eu pour $100 en prenant de quoi petit déjeuner pour 2 pour une semaine, un pack de bière et un repas pour 2.

Mais le Top reste le rayon « à emporter » (tous les magasins en ont): là vous pourrez acheter de quoi vous restaurer à la maison en confectionnant vous-mêmes vos box. Ca va de la cuisine méditerranéenne, aux grillades, aux salades, aux burgers sur commande & cie. J’ose même pas imaginer le carnage si on avait ça en France…

Bref, on avait profité d’avoir un appart pour pouvoir manger en « take away ».

Adresse

95 E Houston St
New York, NY 10002
octobre 12, 2014 / Food Investigatrice

New York 2014: Introduction

Cet été, mon ami et moi nous sommes envolés une semaine à NYC. C’était la troisième fois pour chacun de nous, mais notre première fois ensemble.

Concrètement, nous avions décidé de nous « laisser vivre » et nous balader au gré de nos envies. On a donc passé beaucoup de temps et d’énergie en amont à trouver le bon logement au bon endroit pouvant rentrer dans notre budget.

Restant une semaine sur place, on a naturellement opté pour AirBnB. Finalement on a logé sur Bowery, tout près du club « the Box ». Quartier hipster en puissance, vous en conviendrez.

Pour la période choisie je vais vous la faire courte: NYC en juillet-août = 35°C + 80% d’humidité + averses à gogo. Autant dire qu’il nous était impossible de marcher des heures durant.

Dans le résumé que je vais vous faire de mon voyage, on va bien sûr se concentrer sur des adresses food & drink, je ne vais pas vous parler d’activités touristiques.

Aussi sachez que malgré le taux de conversion pouvant paraître intéressant, les prix grimpent très très vite lorsque vous ajoutez la taxe & le pourboire, il ne faut surtout pas se fier au prix indiqué mais faire preuve d’une gymnastique mentale constante.

Enfin, et je parle pour la ville de NYC, vous n’y trouverez plus la qualité de service que l’on connait des US, la faute à l’augmentation du taux de touristes dit-on (et Airbnb y serait clairement pour quelque chose).

So, ready to go?!

octobre 3, 2014 / Food Investigatrice

Raviolis du Nord-Est de la Chine

Vous connaissez sans doute déjà ma passion pour les raviolis vapeurs (ou grillés), dont je raffole surtout de la version japonaise connue sous le nom de gyoza.

Cela faisait un moment que je voulais déguster la version originale, celle chinoise donc. Pour cela, une adresse à Paris, connue de tous les aficionados: Raviolis du Nord-Est de la Chine. C’est simple il ne font que ça. Ne cherchez pas de nouilles ou de riz et encore moins de canard laqué.

Le lieu tient dans un mouchoir de poche et c’est à la bonne franquette; on est là pour engloutir, pas pour chipoter. Si l’exiguïté du lieu vous effraie, vous pourrez prendre à emporter (vapeurs, grillés voire même congelés!).

A la carte, près d’une douzaine de variétés pour faire son choix, principalement au bœuf ou au porc il faut dire toutefois; tous sont servis par 10, idéal pour partager à plusieurs.

Pour le coup, je pense qu’ils sont tous faits sur place (même ceux que vous achèteriez congelés) puisque c’est la seule chose à la carte.

Côté prix alors là c’est cadeau, les cantines jap (gyoza bar & cie) ne peuvent pas rivaliser. Après on n’a pas mis un rond dans la déco…à vous de choisir!

20140613_191331027_iOS 20140613_191426190_iOS 20140613_192917518_iOS 20140613_192923750_iOS

ENGLISH VERSION

Raviolis Chinois du Nord-Est is a chinese place which only serves one product: dumplings. Do not expect any hip place, this is mostly a canteen where you will eat and go. All dumplings (a dozen) are served by ten, so make sure to be hungry :) The paste is thickier than the gyozas (the japanese version) but the cooking is the same (boiled only or boiled and grilled). If you’re hanging near Belleville, this is definitely a good pick!

Raviolis Chinois du Nord-Est

11 rue Civiale, 75010 Paris
+ 33 1 75 50 88 03

Prix

5€ for 10 dumplings (toute variété confondue/ all recipes)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 424 autres abonnés