Skip to content
septembre 3, 2014 / Food Investigatrice

Bali: comment s’y régaler avec ou sans le sou

Pour finir ce séjour balinais, voici donc un résumé (et quelques nouveautés) et mes conseils sur les différentes façons de découvrir la cuisine locale.

-> Faire un marché le matin

Celui d’Ubud est magnifique, y aller avant 10h00. Revivez mon expérience ici.

-> Faire un marché de nuit

Pour vivre la street food locale en immersion totale. Privilégiez les bleds moins touristiques comme Siririt si vous êtes de passage dans le nord-ouest.

-> Manger au "warung" (cuisine familiale)

Il y a à boire et à manger niveau qualité mais côté prix c’est imbattable. Certains mettent le paquet pour attirer le touriste.

IMG_2847 IMG_2848 IMG_2852 IMG_2854 IMG_2855

-> Envie d’un resto chic?

Je vous donnerai le même conseil que l’on m’a donné: filez chez Mozaic à Ubud. Prix dignes d’un restaurant étoilé mais l’assurance d’un dîner exceptionnel sous les étoiles. Un vrai gastro primé par tous, sauf le Michelin. Ne me demandez pas de photos, j’étais bien trop préoccupée à profiter de cette soirée inoubliable.

-> Vous avez dit moto-truck?

A Bali, pas de camion mais des motos trimballant des fours (voire même des barbecues!!) où vous pourrez acheter des boulettes pour quelques centimes d’€. Attention c’est dangereux pour l’estomac…

20140505_072040005_iOS 20140511_090058795_iOS 20140511_090132543_iOS

-> Et le café il est comment?

Eh ben il est pas mal du tout! Moi je me suis bien régalée en la matière. Le café est essentiellement servi sous forme de "café allongé". La plupart des cafés restent ouverts toute la journée et le wifi est dispo et gratuit PARTOUT, idéal pour mailer ou envoyer vos photos à vos amis :)

-> 5 fruits et légumes par jour

Difficile de ne pas les faire tant ils sont omniprésents dans la cuisine. Le bol de fruits frais ou encore le smoothie est obligatoire. S’en priver serait pêché.

20140504_235156471_iOS

-> Et le reste?

Sauf si vous avez envie d’un décor un peu bling et de dîner parmi vos congénères occidentaux, oubliez les restos à touristes, plus qu’insipides même s’ils restent abordables pour vous. Et ne faites pas la même erreur que moi en pensant que le poisson sera meilleur car on est sur une île. Je suis restée au poulet!

Notre séjour à Bali s’achève donc sur ce billet. J’ai vu et vécu bien d’autres choses, n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de conseils sur la destination :)

Mais je vous rassure, on n’a pas fini de voyager. On part ensuite pour l’Islande et ses paysages lunaires…#staytuned

août 29, 2014 / Food Investigatrice

L’hôtel Regent Bali à Sanur: un havre de paix

C’est à Sanur que notre séjour s’est achevé. Nous revenions des îles Gili et prenions le vol le lendemain soir, nous souhaitions donc être proches de l’aéroport afin de ne passer trop de temps en voiture.

C’est en cours de voyage que nous avons décidé de nous "offrir" cet hôtel plutôt haut de gamme (250€ la chambre Deluxe suite en basse saison). Bien mal nous en a pris.

L’hôtel est merveilleux, le service est incroyable: le luxe asiatique dans toute sa splendeur à un prix qui malgré tout reste raisonnable.

Les chambres sont hyper spacieuses avec un salon séparé, une salle de bain où vous pourrez choisir entre la douche italienne ou le bain relaxant. La qualité de la literie est…parfaite!

IMG_3056

La piscine est digne d’une piscine olympique, vous ne pourrez faire la longueur d’une traite en apnée sauf après un entraînement de compétition. Les transats ont le confort d’un lit et on a juste à tendre le bras pour commander à boire ou à manger. Pour les familles, des piscines dédiées ont également été aménagées, tout aussi jolies même si moins grandes.

20140514_071808475_iOS 20140515_060953351_iOS

Le restaurant de la piscine est magnifique. On y dégustera des classiques internationaux comme la salade César revisitée, avec une vue sur cette magnifique piscine.

20140514_065053690_iOS 20140514_070628000_iOS 20140514_071539110_iOS

Le petit déjeuner buffet et à la carte est inclus dans le prix de la chambre où vous pourrez notamment déguster des oeufs à la florentine du tonnerre.

20140515_020204000_iOS

Le soir, on profitera du coucher de soleil avec un happy hour à base de cocktails et de mise en bouche offertes par la maison.

Nous partions le soir et l’hôtel n’étant pas plein, nous avons pu bénéficier d’un late check-out et donc prendre une douche juste avant de partir.

Une fin de séjour on ne peut plus parfaite!

Plus d’info sur leur site.

 

août 27, 2014 / Food Investigatrice

Paris en août…on ne m’y reprendra pas!

Vous en avez assez que je vous parle de Bali? Ne vous inquiétez pas, le prochain sera le dernier billet sur le sujet et on finira en beauté :)

En attendant, un petit aparté sur notre chère période estivale.

Cette année, c’était la première fois depuis bien des années où j’ai passé l’ensemble du mois d’août à Paris. Et on ne m’y reprendra pas.

Côté sorties déjà il a fallu oublier toutes les terrasses et parcs au regard du temps automnal qui nous a entouré #jamaisvuça.

Il reste quoi? Rien. Clairement. 99,9% des restos sympas sont fermés AU MOINS TROIS SEMAINES et pour le reste, ils sont pris d’assaut et ils ne prennent pas de réservation.

Envie de cuisiner à la maison avec de bons produits? On oublie aussi puisque les maraîchers, pas fous, se sont eux aussi barrés en vacances. Tout comme les épiceries fines.

Que reste-t-il me direz-vous? Ce qui est pris d’assaut par les touristes, qu’on ne reprendra pas non plus je pense à venir en août, au risque de découvrir une VILLE FERMEE.

Comment une ville comme Paris, dans le TOP 5 des villes les plus visitées au monde peut se comporter de la sorte?

Je peux comprendre que ce ne soit pas tout bénef pour un restaurateur de rester ouvert en août mais sans avoir fait de grandes études en la matière il est évident de dire qu’il y a des moyens de s’adapter. Par exemple en proposant un menu d’été moins complexe et de réduire le nombre de couverts. Cela permet a minima de réduire les coûts variables et de s’adapter aux congés du personnel et des fournisseurs.

Bref, de ne pas faire preuve d’égocentrisme latent envers le client comme on sait si bien le faire.

Alors on fait quoi? On attend que ça passe et on se dit que l’année prochaine on fera son français moyen, et on se cassera nous aussi en août.

août 25, 2014 / Food Investigatrice

Aux alentours de Bali: l’île de Gili Trawangan

La plupart des touristes en voyage à Bali complètent leur séjour sur les îles alentours.

Certains arrivent par Java, d’autres partent quelques jours faire un trek à Lombok ou encore se la couler douce sur les îles Gili, à l’eau turquoise. Sans surprise, on a opté pour la dernière option.

Les îles Gili sont au nombre de 3, Gili Trawangan étant connue pour être la plus "festive", à choisir plutôt si l’on aime faire la fête, moins si on cherche du calme et/ou que l’on voyage en famille.

Première très importante information: comment y aller? Par speed boat bien évidemment. Et là soyez très vigilants: 95% des compagnies ne respectent pas les conditions de sécurité, âmes sensibles, s’abstenir. Pour voyager (un chouïa plus cher mais ça les vaut amplement) les yeux fermés, optez pour la compagnie Gili Cat.

Concernant les îles Gili, j’ai franchement été déçue. Encore une fois c’était sale, les eaux pleines de déchets, impossible d’y aller avec masque et tuba sans manger du sac plastique et il n’y a franchement rien à voir ou à faire. Donc on a profité de la piscine de notre hôtel.

On avait opté pour le Woodstock bungalows, tenu par une hippie allemande. Point de luxe, que du roots mais dans une ambiance bobo-hipster assez sympathique. Le lieu est à l’écart donc c’est plutôt calme.

IMG_3026 IMG_3043 IMG_3044 IMG_3045 IMG_3046 IMG_3048 IMG_3049 IMG_3052

Mais le plus beau de Gili T est son coucher de soleil, qui est à couper le souffle. Pour le voir, il faut aller à la pointe de l’île et se poser pour admirer le paysage. Pas mal de spots à bière avec "bonfire" à la clé, histoire de bien profiter de la fin de journée :)

IMG_3007 IMG_3012 IMG_3020 IMG_3023

En conclusion: si l’idée de partir à l’assaut des îles Gili vous emballe toujours, m’est avis de ne pas y rester plus de 2 nuits.

août 22, 2014 / Food Investigatrice

La côte Est de Bali: Amed

Si vous cherchez un coin pour profiter de la mer sans pour autant vouloir taper de la vague, c’est LE coin où aller à Bali.

Sur les conseils de voyageurs rencontrés à Ubud, nous avons décidé d’y faire un stop et nous fumes plus que ravis de les avoir suivis!

Amed c’est un enchaînement de petits villages tout au long de la côte Nord-Est. Côté logement, point d’hôtellerie de chaîne ou de luxe, mais essentiellement des bungalows au charme qui variera selon le prix que vous mettrez.

Pour nous ce fut le Coral View Villas (compter à peu près 70€ la nuit hors été), qui s’avéra une très jolie surprise. La vue du restaurant est ravissante, la cuisine servie est issue du potager de l’hôtel et l’accent est mis sur le côté "organic" des produits.

IMG_2861 IMG_2867 IMG_2873 IMG_2875 IMG_2877 IMG_2881 IMG_2882 IMG_2883 IMG_2885 IMG_2886

Et là, pour la première fois, j’ai pu profiter de la plage, me baigner avec mon masque et mon tuba, et assister à un retour de pêche et sa vente en direct.

IMG_2898 IMG_2958 IMG_2960 IMG_2961 IMG_2987 IMG_2994

De là, vous pourrez également apprécier la nature luxuriante de l’île qui semble se jeter dans la mer. #Priceless

Le coin est une destination calme, plutôt familiale. Si vous cherchez du monde et la fête, c’est clairement pas là qu’il faut se rendre :)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 409 autres abonnés